© Pierrick Guidou / Damien Pelletier
Autre organisateur
Concerts

Debout sur le Zinc La Caravane Passe

jeu 14 mars 2024 20h30
Carte Chabada
19,50 €
Prévente
22,50 €
Guichet
25 €
Restauration sur place
Le Chabada
Billetterie
Si vous aimez : Les Ogres de Barback, Les Hurlements de Léo, Tryo

Organisé par L’Igloo, Rens. cyrielle.c@ligloo.org // 02 41 80 08 43

Debout sur le Zinc

ChansonFr

« Avant le printemps, il faut passer par l’hiver ». De cette évidence naît une chanson qui invite au réveil, et dans ses pas éclot le dixième album studio de Debout sur le Zinc, L’Importance de l’hiver.
Danses poétiques, hymnes intimes, vignettes de l’air du temps : les six musiciens de Debout sur le Zinc, acharnés des tournées, et après leur album consacré à Boris Vian, nous offrent quatorze chansons généreuses, franches, profondes.
Produit en compagnie du réalisateur Johan Guidou au cours de l’éprouvante année 2020, l’album L’Importance de l’hiver affiche une radieuse confiance dans le soleil qui viendra, une insolente manière de déjouer la mélancolie et de rendre force au cœur.

La Caravane Passe

ChansonFr

 » L’Hôtel Karavan est né dans la tête de Toma Feterman, il y a plus de 20 ans. Ce p’tit gars de Ménilmontant dont la famille d’Europe centrale a trouvé́ refuge sur la butte, rêve de voyage, du haut de sa tour HLM. Mais contrairement aux grands explorateurs qui veulent parcourir le moindre recoin du globe, notre aventurier sédentarisé veut créer un asile dans son trois pièces pour y accueillir toute la planète.

Pour tout bagage, il a 20 ans, même pas 20 euros en poches, mais une guitare, une trompette, un moulin à paroles et de grandes ambitions.
Il doit monter son affaire, il lui faut un équipage. Pas de mercenaires prêts à déserter dès la première avarie. Non, des pirates, des vrais, fidèles au capitaine. Il recrute le feu follet catalan, Llugs, tromboniste, fiscorniste et tchatcheur qui se chargera des panneaux solaires ainsi que tout ce qui permettra au groupe d’arrimer son autonomie énergétique. Puis, Zinzin Moretto, le petit mousse colérique qui souffle dans son saxo comme la tempête dans les voiles, Pat Gigon, le barbu jovial qui tape sur le tambour pour rythmer l’effort des galériens, Ben Body l’imperturbable bassiste qui cale la coque sur ses ondes graves et assure l’équilibre. Ensemble, ils construisent les fondations de l’hôtel ambulant. Toma va concocter ses compos dans leur cuisine de fortune et grâce à leur premier tube « Salade Tomate Oignon » , ils commencent à sillonner les clubs de l’hexagone, puis d’Europe et bientôt des quatre continents… Durant leurs nombreux voyages, ils amassent un trésor, monnaie d’échange qui leur permet de poursuivre l’aventure dans les festivals du monde entier. Chaque souvenir, chaque instrument, chaque refrain, devient un élément de décor de leur palace. Pendant 20 ans, ils font le tour de la planète et accumulent les pierres nécessaires à l’édification de leur hôtel des voyageurs : L’Hôtel Karavan peut alors enfin ouvrir ses portes.